PRENDRE RENDEZ-VOUS

Patients souffrant d’un cancer (Avant et apres la chimiothérapie)

Le cancer touchera environ 1 femme sur 50 et 1 homme sur 70 jusqu'à l'âge de 39 ans. De même, 1 enfant sur 500 sera diagnostique avec une forme de cancer infantile. Heureusement, les progrès pour le traitement du cancer ont augmenté le taux de survie chez ces patients. De nos jours, la détection précoce du cancer, les traitements multiples associés à la chirurgie, à la chimiothérapie et à la radiothérapie améliorent la qualité de vie des patients atteints de cancer. Le fait d’être capable de se projeter dans un avenir sans cancer fait que les patients et leurs parents se demandent: " Vais-je être capable de fonder une famille après mon traitement contre le cancer?

Le cancer touchera environ 1 femme sur 50 et 1 homme sur 70 jusqu’à l’âge de 39 ans. De même, 1 enfant sur 500 sera diagnostique avec une forme de cancer infantile. Heureusement, les progrès pour le traitement du cancer ont augmenté le taux de survie chez ces patients.

De nos jours, la détection précoce du cancer, les traitements multiples associés à la chirurgie, à la chimiothérapie et à la radiothérapie améliorent la qualité de vie des patients atteints de cancer. Le fait d’être capable de se projeter dans un avenir sans cancer fait que les patients et leurs parents se demandent: ” Vais-je être capable de fonder une famille après mon traitement contre le cancer?

Heureusement, il existe l’espoir de maintenir la fertilité grâce aux nouveaux traitements contre le cancer et aux technologies de reproduction avancées. La collaboration de l'oncologue avec un spécialiste de la fertilité offre aux hommes, aux femmes et aux enfants la possibilité d'être des survivants du cancer et de devenir parents.

Toutes les femmes naissent avec un nombre limité d’ovocytes. Avec le temps, il y a une diminution naturelle du nombre d’ovocytes restants jusqu’à ce qu’une femme entre dans la ménopause. Il est reconnu que le traitement du cancer peut rapidement et considérablement réduire la quantité d’ovocytes chez une femme et entraîner une ménopause prématurée chez 15 à 89% des patientes après la chimiothérapie.

Avant la thérapie Oncologique

Les femmes qui reçoivent des doses plus élevées et certains types de chimiothérapie, celles plus âgées (en particulier ayant plus de 35 ans) au moment du traitement et celles qui ont la maladie de Hodgkin ont un risque plus élevé de ménopause prématurée.

Comme il est difficile de prédire si une femme sera fertile après un traitement contre le cancer, il est important de considérer les options de conservation de la fertilité avant de commencer celui-ci.

Quelles sont les alternatives avant de commencer un traitement oncologique?

Pour les femmes:

  • Congelation d’ovocytes
  • Fécondation in vitro et congélation des embryons
  • Congelation de tissue ovarien
  • traitement médical avec utilisation des analogues GnRH

Pour les hommes:

  • Congelation de sperme
  • Fécondation in vitro et congélation des embryons
  • Aspiration et congélation des tissus testiculaires

Pour les filles:

  • Congelation de tissue ovarien
  • Traitement médical avec utilisation des analogues GnRH

Pour les garcons:

  • Congelation de sperme
  • Aspiration et congélation des tissus testiculaires

 

Apres un traitement oncologique

La première action consiste à examiner la fertilité, puis à déterminer la thérapie nécessaire et les options qui sont disponibles.

Beaucoup de femmes vont continuer à avoir un cycle après leur thérapie. Cependant, cela ne veut pas obligatoirement dire qu’elles sont fertiles. Le moyen le plus fiable afin d’évaluer la fertilité après un traitement contre le cancer consiste à mesurer les taux d’hormones dans le sang (FSH, l’œstradiol, la progestérone et l’hormone Antimüllérienne). Une échographie ovarienne peut également être utile.

Quelles sont les options?

  • Traitement pour la fertilité et fécondation in vitro
  • Don d’ovocytes
  • Mere porteuse